Polémique autour du jeu "Actif ou Passif ?" : notre réponse


Chers "usagers du jeu actif ou passif", 
 
Depuis quelques jours, notre jeu se trouve au coeur d'une polémique depuis des stories Instagram de Kiddy Smile et d’autres personnes sur Twitter et Facebook ainsi qu’une lettre ouverte du comédien Felix Maritaud (Max, l’un des militants d’Act Up dans 120 battements par minute) parue hier matin sur le site web de têtu.
 
Nous tenions à y répondre et en premier à vous qui avez soutenu le jeu depuis le début. Nous savons que nous ne convaincrons personne avec cette réponse mais nous avons besoin de nous de expliquer.

Certaines cartes du jeu ont été considérées comme sérophobes, homophobes, transphobes, racistes... Nous pouvons tout à fait comprendre que cela ait choqué au premier abord.
 
Comme nous l’indiquons depuis le début sur notre site, la plupart des cartes se veulent à vocations humoristiques. Nous avons fait le choix d’avoir certaines cartes plus polémiques, peut être maladroitement et naïvement, dans le but de créer le débat au sein des joueurs voire d’informer sur une situation.
 
Dans un Facebook Live en décembre dernier, nous avions le même discours où nous parlions même de pédagogie pour les personnes moins informés voire les hétérosexuels qui ne s’intéresse pas à l’actualité LGBT+.
 
Citons par exemple la carte :  « être réfugié afghan et devoir démontrer à la France que tu es gay pour rester ». Lors des tests du jeu, aucun joueur ne savait que Moussa, en mars 2018, a été menacé d’expulsion vers la Guinée car la préfecture du Rhône ne croyait pas en son homosexualité, saluons ici la mobilisation de Aides et du collectif féministe, queer et antiraciste Des Raciné·e·s.
 
Cette situation s’est même répété la semaine dernière au Royaume-Uni où un juge a refusé une demande d’asile à un homme jugé « pas assez efféminé »
 
Concernant la Tchétchénie, bien sûr que nous, homosexuel cis-genre blanc qui nous informons chaque jour sur la communauté LGBT+ connaissons la situation mais croyez-moi ce n’est pas le cas ,hélas , de toute le monde et encore moins lorsque vous jouez à ce jeu avec des personnes hétérosexuels. Cette carte polémique peut ici informer et faire prendre conscience de nos privilèges en France.
 
Depuis des années, nous avons eu à cœur de relayer et dénoncer les LGBTphobies sur notre ancien site codesdegay.com (aujourd’hui appartenant au groupe Garçon Magazine). Nous avons même été les premiers à dénoncer la situation en Tchétchénie bien avant les médias mainstream et à relayer chaque opération d’Urgence Tchétchénie (aujourd’hui Urgence Homophobie) ainsi que les initiatives de soutien du collectif House of Moda et de l’association BAAM (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants).
 
Au risque de vous ennuyer, nous ne développerons pas les autres cartes mises en cause, chaque carte ayant une bonne raison d'être dans ce jeu. Ceux qui nous connaissent et nous suivent depuis des années savent très bien que nous ne sommes pas racistes, transphobes, et encore moins sérophobes !

Alors chers "usagers de ce jeu", nous tenons à nous excuser si malgré nos explications certaines cartes ont pu vous choquer. 

Tristan & Alex
Crédit photo : capture d’écran du site Têtu